TEMOIGNAGES

Elle est la dernière française à avoir remporté le célèbre tournoi de Roland-Garros. C’était en l’an 2000. “Quand je suis sortie du court après mon premier tour, j’ai senti que j’allais aller au bout, confie-t-elle au quotidien le monde, en juin 2016. Je dois dire que le seigneur m’a beaucoup aidée. J’avais rencontré Jésus trois mois avant.” Installée à l’île Maurice depuis 2008, la championne vit dans une communauté évangélique tout en continuant à s’investir dans le monde du tennis. Plutôt que d’évoquer son immense carrière, Mary Pierce nous a parlé de la façon dont elle vit sa foi et gère sa nouvelle vie. Rencontre à Paris.

Qui est Jésus pour vous ?

“Mon meilleur ami”Jésus est vraiment devenu pour moi comme “mon meilleur ami”. À un moment de ma vie, j’étais en quête de sens car je ressentais un vide intérieur alors que j’avais tout pour être heureuse : le succès dans ma carrière de joueuse de tennis, l’argent, une grande maison… J’avais remporté toutes les grandes coupes, mais il y avait toujours “quelque chose” qui me manquait et j’ignorais ce que c’était. Jusqu’à ce que je trouve Jésus…

Qu’a-t-il fait dans votre vie, comment avez-vous changé ?

Jésus a accompli de nombreux miracles dans ma vie. D’abord, Il a touché mon coeur et m’a ouvert les yeux. Voici comment cela s’est passé : sur le circuit WTA, j’ai remarqué une autre joueuse, bien différente des autres. Elle avait ce “quelque chose” que je recherchais. Elle était bien dans sa peau, elle était heureuse. Nous sommes devenues amies. Un jour, elle m’a demandé si je connaissais Jésus. Comme j’avais grandi dans le catholicisme, je pensais Le connaître. Mais ensuite, en discutant avec elle, j’ai découvert qu’on pouvait avoir une relation personnelle avec Lui comme avec une personne vivante. On a alors évoqué nombre de sujets et surtout celui du “péché qui nous sépare de Dieu”. Linda m’a cité Jésus expliquant à Nicodème qu’il faut “naître de nouveau” pour voir le royaume de Dieu. Il suffit de se repentir, en demandant pardon au Seigneur pour ses péchés et d’être ainsi réconcilié avec Lui.

J’ai alors compris que ce “quelque chose” que mon amie avait en plus, c’était cette relation qu’elle avait avec Jésus et que même si j’avais tout pour être heureuse, cette relation manquait à ma vie ! Il m’apparut alors clairement que je n’avais plus envie de poursuivre ma vie telle qu’elle était. Dès qu’elle m’a parlé du Seigneur, j’ai eu un grand désir de L’accepter dans ma vie. C’est donc seule, dans une chambre d’hôtel, en mars 2000, que je me suis repentie et que j’ai donné ma vie au Christ. J’ai alors ressenti un amour immense remplir le vide qu’il y avait en moi, en même temps qu’une joie indescriptible : savoir que tous mes péchés étaient pardonnés, que j’étais aimée et que j’avais la vie éternelle. Le Seigneur a guéri toutes les blessures du passé, j’ai pu pardonner à ceux qui m’avaient fait du mal et demander pardon à ceux que j’avais heurtés. Je connaissais enfin la paix que j’avais si longtemps recherchée. Une paix qui surpasse tout entendement et toute logique humaine.

Et votre guérison du genou ?Alors ça c’est un grand miracle !Alors ça, c’est un grand miracle ! Cela faisait 10 ans que j’avais mal tous les jours ; j’avais consulté beaucoup de médecins, en fait, les meilleurs au monde dans de nombreux pays et aucun d’entre eux ne comprenait pourquoi cette douleur au genou persistait. Au mois de mai de cette année, pendant la conférence internationale annuelle organisée par mon église, il y a eu un appel, adressé à ceux qui souffraient de douleurs spécifiques aux articulations (genou, coude, cheville, etc.) afin de prier pour eux ; j’ai hésité avant de m’avancer en voyant tous ces gens qui avaient répondu à cet appel, mais je me suis dit : “Pourquoi pas moi ? Et même si rien ne se passe ce soir, ce n’est pas grave… cela ne diminuera en rien mon amour pour le Seigneur”. On a prié pour moi et j’ai tout de suite ressenti le Seigneur me toucher. J’ai été stupéfaite de constater qu’aussitôt après, je pouvais, sans douleur, gravir les escaliers, monter et descendre la côte qui menait à mon domicile. Depuis ce moment, je ne souffre plus. C’est un miracle que seul Jésus a pu accomplir et je lui suis tellement reconnaissante ! Je ne mérite rien et cela a été une manifestation de sa grâce envers moi ……

Extrait d’un article d’ Info chrétienne  https://www.infochretienne.com/