POURQUOI DES GROUPES DE MAISONS  ?

Dans le chapitre 2 du livre des Actes, nous voyons comment s’organisaient les premiers convertis, suite à la prédication de Pierre, le jour de la Pentecôte.

Actes 2 v 42 : « Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières ».  v 46 : « Chaque jour, avec persévérance, ils se retrouvaient d’un commun accord au temple ; ils rompaient le pain dans les maisons et ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur. »

Ils se rassemblaient tous ensemble dans le temple, et par petits groupes, dans les maisons, tout au long de la semaine. Dans ce cadre familial, ils étudiaient l’enseignement des apôtres de manière pratique, priaient, mangeaient ensemble, partageaient le pain et le vin (sainte cène).

Aujourd’hui, se retrouver dans la semaine dans de petits groupes de maison est toujours d’actualité. La taille réduite et la structure familiale de ces groupes facilitent les relations fraternelles et amicales. Dans ce cadre, on peut librement, poser des questions, apporter une pensée, prier à haute voix, demander une aide particulière, bref, grandir et progresser dans sa foi.

POUR QUI  ?

Pour les membres de l’église, les voisins, les personnes rencontrées cherchant à s’informer, etc…                               L’effectif idéal se situe autour de huit à dix personnes. Au-delà de ce nombre, il est temps d’essaimer.

Où ?

Le plus près possible du domicile des participants, pour éviter de longs déplacements en voiture.

Trois groupes de maison fonctionnent actuellement au C.C le Sarment à Berriac, Carcassonne et Limoux.

QUAND ?

Deux fois par mois.

Berriac :   Mardi à 18h 30  /   Carcassonne:  Mardi à 14h 30

Limoux :  Mercredi à 19h

Voir programme mensuel (rubrique Agenda) pour les dates.

L’implantation et la multiplication de groupes de maison est au cœur de la vision de notre église.

________________________________________________________________________

OBJECTIFS des GROUPES de MAISONS

Ouvrir nos maisons, c’est ouvrir nos cœurs, c’est nous rendre disponibles et abordables par nos proches.

Nous ne pouvons pas échapper à une implication dans le milieu social où nous vivons :

  • Que cela soit par notre vie familiale
  • Notre travail
  • Nos engagements divers

La maison est un espace communautaire par excellence qui répond aux exigences de la Parole de Dieu. Les premiers chrétiens se sont réunis dans des maisons particulières pendant à peu près 3 siècles.

La maison est ouverte sur notre environnement. Comme une cellule vivante, elle est rattachée au Corps de Christ, elle est une partie vivante de l’Église. Elle est à la fois diversifiée par ce qu’elle est appelée à faire et utile pour une progression constante de tout le corps. Chaque cellule est donc indépendante et interdépendante des autres cellules.

La maison apporte le témoignage de Christ là où elle se situe. Elle est la lumière qui éclaire sa sphère d’influence (Connaissance des besoins locaux et des aides) et le sel qui se répand (solution des besoins individuels locaux). Elle permet de répondre à des besoins locaux immédiatement (visite, gardiennage, aide alimentaire, gestion des ressources familiales …).

Elle reflète la gloire de Dieu en manifestant et en rendant visibles les œuvres de Son Royaume. Le fondement en est l’amour, les colonnes l’enseignement, le moteur est le partage.

Notre désir est de développer une économie familiale qui permettra de reprendre en charge l’entraide, le bénévolat et l’assistance constructive.

Nous résumons le projet en ces termes :

« Aimer Jésus, c’est servir mon prochain et les nations»